Pietro Giacomo ROGERI

29 mai 2015 § 3 Commentaires

couv-pietro-giacomo-rogeriOn réduit bien souvent Brescia et sa tradition en matière de lutherie à 2 noms : Gasparo BERTOLOTTI « Da Salo » et Paolo MAGGINI. C’est oublier une autre famille qui a, elle aussi, contribué à parfaire la renommée de la ville lombarde : la famille ROGERI.

On sait peu de chose de Giovani Battista ROGERI, sinon qu’il naquit probablement aux alentours de l’an 1642 à Bologne. Nous le retrouvons 19 années plus tard à Crémone comme apprenti dans l’atelier du célèbre luthier d’alors, Nicolo AMATI. Les registres établissent que le passage de ROGERI dans la « Casa AMATI » se prolonge jusqu’en 1662. Il s’installe dès l’année suivante à Brescia et ouvre son propre atelier.

De son fils, Pietro Giacomo, l’on n’en sait pas davantage. Né en 1665 à Brescia, on suppose qu’il fut apprenti dans l’atelier paternel. Son père avait-il conservé quelques relations crémonaises qui lui auraient permis d’envoyer Pietro Giacomo parfaire sa formation là-bas ? On peut le supposer mais rien n’est moins sûr.

Laissons là les présuppositions historiques pour regarder plus spécifiquement le travail de l’honnête artisan.

Ce violon de Pietro Giacomo ROGERI, proposé aux enchères par la salle des ventes de Vichy le 6 juin 2015 est un bel exemplaire tout à fait représentatif du style de ce maître.
Authentique dans toutes ses parties, il nous laisse percevoir la personnalité déjà affirmée de son auteur.

Un modèle élégant, légèrement étroit aux belles voutes généreuses. Des ouïes très droites aux corps finement taillés dans la lignée de la grande tradition crémonaise du XVIIème siècle.
La volute, magnifiquement sculptée, dans un érable quasiment sans ondes, typique de la tradition italienne, laisse éclater le talent artistique incontestable de Pietro Giacomo ROGERI. Malgré une légère usure due à l’usage et au temps, le déroulé du coquillon conserve tout son caractère puissant et raffiné, accentué par un creusage très léger.
Un vestige de chanfrein noirci est visible dans le dégorgement du cheviller.

Description du catalogue

Lot N° 175
Violon de Pietro Giacomo ROGERIUS
Fait à Brescia vers 1705/1710
Différentes restaurations sur la table dont une cassure d âme et de barre, restauration sur le fond au niveau du talon qui est changé
352mm
Estimation : 170 000 / 180 000 €

Jean-Jacques RAMPAL & Jonathan MAROLLE
Crédits photos : Christophe DARBELET

Infos pratiques

Ventes
Mardi 9 juin 2015 • 18h
Mercredi 10 juin 2015 • 14h
Jeudi 11 juin 2015 • 14h

Exposition
Lundi 8 juin 2015 • 14h30/18h
Mardi 9 juin 2015 • 14h30/18h
Mercredi 10 juin 2015 • 10h/12h
Jeudi 11 juin 2015 • 10h/12h

Contact
L’équipe de Vichy Enchères est à votre disposition pour toute expertise ou conseil.
N’hésitez pas à nous contacter :
Guy & Etienne LAURENT • Commissaires-priseurs
16, avenue de Lyon • 03200 Vichy • France
+33 (0)4 70 30 11 20 • contact@vichy-encheres.com

Experts
Jean-Jacques RAMPAL
Cabinet d’Experts Archetiers Jean-François RAFFIN SAS (Jean-François RAFFIN, Sylvain BIGOT et Yannick le CANU)

Visuels & descriptions
Liste numérotée et visuels disponibles avant les ventes sur www.interencheres.com/03001 ou sur demande à l’étude.

Publicités

Tagué :, , , , , , , , , , , , , , , ,

§ 3 réponses à Pietro Giacomo ROGERI

  • Luc DÉTRUY dit :

    Bonjour,

    Quand aura lieu votre prochaine vente SVP ?

    Merci.

    Luc DÉTRUY

    • Bonjour,
      Voici les infos concernant les prochaines ventes :
      Ventes
      Mardi 9 juin 2015 • 18h
      Mercredi 10 juin 2015 • 14h
      Jeudi 11 juin 2015 • 14h

      Exposition
      Lundi 8 juin 2015 • 14h30/18h
      Mardi 9 juin 2015 • 14h30/18h
      Mercredi 10 juin 2015 • 10h/12h
      Jeudi 11 juin 2015 • 10h/12h
      Bonne journée !

  • Ah ! les italiens, objet de convoitise de tous les violonistes, ce sont comme des blondes à talon haut et forte poitrine. Je préfère les français du XIX° bien moins chers, et plus généreux, de belles brunes bien faites mais sans ostentation ni frime. Mais bon, on ne va tout de même pas bouder son plaisir de voir un Rogerius, car ce n’est pas tous les jours (mais ne le dites pas à ma femme, elle est jalouse).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Pietro Giacomo ROGERI à Vichy Enchères.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :